TurquieVision
Fouilltes de Sagalassos

Le parc de Yıldız à Istanbul

Un des plans d'eau du parc de Yıldız, Istanbul

Un des plans d’eau du parc de Yıldız, Istanbul

Lorsque la chaleur devient trop étouffante et qu’un besoin de verdure se fait sentir au bout de quelques jours de vacances sur les rives du Bosphore, il existe quelques échappatoires facilement accessibles, dont le très beau parc de Yıldız situé à Beşiktaş, sur la rive européenne. Lire la suite »

Commentaires »

Le quartier de Yeldeğirmeni à Kadıköy/Istanbul

Fresque murale, quartier de Yeldeğirmen, Kadıköy

Fresque murale, quartier de Yeldeğirmen, Kadıköy

Beaucoup de touristes qui viennent régulièrement à Istanbul ou pour une durée assez longue connaissent le quartier de Kadıköy et notamment le secteur de Moda fort apprécié, mais peu vont à la découverte de celui de Yeldeğirmeni, fort attrayant, surtout pour les jeunes.

Lire la suite »

Commentaires »

Un détour par la ville de Kahramanmaraş

Marché aux épices, Kahramanmaraş

Marché aux épices, Kahramanmaraş

Kahramanmaraş, appelée communément Maraş en turc, son nom d’origine, auquel fut ajouté en 1973 « Kahraman », soit « héros » au vu de sa résistance durant la guerre d’indépendance, est situé au pied de la montagne Ahır. Lire la suite »

Commentaires »

Le musée archéologique de Gaziantep

Salle romaine du musée archéologique de Gaziantep

Salle romaine du musée archéologique de Gaziantep

Situé sur l’avenue İstasyon, le musée archéologique de Gaziantep possède une intéressante et riche collection résultant des fouilles dans la région ainsi que de certaines acquisitions. Lire la suite »

Commentaires »

Le musée des mosaïques de Zeugma à Gaziantep

Mosaique de la Bohémienne, musée de Zeugma, Gaziantep

Mosaique de la Bohémienne, musée de Zeugma, Gaziantep

Depuis septembre 2011, Gaziantep s’est enrichi d’un musée devenu le plus fréquenté de la ville et dédié aux extraordinaires découvertes dans la ville antique de Zeugma située sur les rives de l’Euphrate.

De magnifiques et parfois imposantes mosaïques datant des 2ème et 3ème siècles de notre ère, les 140 m2 de peintures murales de la villa Euphrate qui côtoient des sculptures de toute beauté, de même que les 4 fontaines de l’époque romaine, ont été vues en 2018 par plus de 100 000 visiteurs turcs et étrangers. Les mosaïques qui couvrent une superficie de 2500 m2 constituent un ensemble de chefs d’oeuvre de l’art atteint en la matière. Sculptures, colonnes et fontaines datant de l’époque romaine y sont également exposées.

Zeugma, fondée en 300 avant notre ère, fut une ville importante de commerce et de garnison et une des quatre plus grandes cités du royaume Commagène, attrayante pour les artistes. Au 4ème siècle de notre ère, Zeugma fut rattachée à Apameia, située directement sur la rive opposée de Zeugma et aujourd’hui submergée, a été abandonnée après la période hellénistique, lorsque Zeugma n’a pas pu faire face à la concurrence dans tous les domaines.

Les fouilles ont débuté à partir de 1995 et la découverte des merveilles trouvées ont fait activer les travaux afin de les préserver et sauvegarder au maximum. Avec la mise en service du barrage de Birecik mis en service en 2000, un tiers du site a finalement été englouti au passage.

Les villas de Zeugma s’étendaient des rives de l’Euphrate jusqu’au sommet de la colline de Belkis. La visite commence par les mosaïques découvertes le plus près du fleuve pour se terminer sur la représentation des hauteurs des collines précitées. La statue de Mars, visible depuis chaque étage, rappelle qu’il fût le protecteur de Zeugma. Parmi les mosaïques et fresques visibles dans ce musée, celles des villas Poséidon et Euphrate ne peuvent qu’enchanter ceux qui viennent les admirer.

Mosaique de Gaia, musée de Zeugma, Gaziantep

Mosaique de Gaia, musée de Zeugma, Gaziantep


Ce musée présente aussi sa “Joconde”, en l’occurrence la mosa
ïque de “La bohémienne” du 2ème siècle, trouvée dans la villa Menad de Zeugma et issue de panneaux au travail d’une maîtrise exceptionnelle. Outre le fait que certaines de ces mosaïques sont composées de 500 000 pièces, le réalisme et la vitalité des personnages sont admirables. L’œuvre la plus importante du musée est en fait un très petit morceau de la collection, abrité dans une petite salle sombre pour la protéger de la lumière. Il s’agit du fameux visage de la jeune bohémienne. La triste expression de son regard et son visage sont devenus le symbole de Zeugma ainsi que du musée et elle a reçu le surnom de “Mona Lisa de Zeugma”. Une partie de la mosaïque de la fille tzigane est à présent visible par les visiteurs, 12 pièces manquantes acquises des années auparavant par l’université Bowlig Green State (U.S.A.) ayant été restituées à la Turquie en novembre 2018.

Commentaires »

Gaziantep, sa citadelle, ses hans, ses demeures anciennes

La citadelle de Gaziantep

La citadelle de Gaziantep

La ville de Gaziantep dans le Sud-Est de la Turquie dont nous avons découvert dans le précédent billet les couleurs et les odeurs, compte d’innombrables trésors situés en plein centre. Lire la suite »

Commentaires »

Gaziantep, ses couleurs, ses odeurs

Les yemeni, chaussures en cuir souple de Gaziantep

Les yemeni, chaussures en cuir souple de Gaziantep

La ville de Gaziantep, située dans le Sud-Est de la Turquie, possède non seulement un centre historique de toute beauté, ainsi que deux musées réputés, le plus célèbre abritant les mosaiques de Zeugma et l’autre des collections archéologiques importantes, mais aussi une multitude de couleurs, d’odeurs qu’il faut absolument prendre le temps de découvrir, d’admirer, de sentir et de goûter….

En effet, la trépidante Antep comme on l’appelle couramment, fait partie depuis 2015, du réseau des villes créatives de gastronomie de l’Unesco de part sa longue tradition culinaire qui reste un des principaux moteurs de l’économie locale. C’est de sa région que proviennent les meilleures pistaches auxquelles un festival culturel et artistique est consacré depuis plus de 10 ans.

Les épices de Gaziantep se déclinent en une infinie de variétés que l’on découvre au hasard des rues de la vieille ville, de ses marchés couverts aux ruelles étroites, de ses han pittoresques joliment restaurés. Il suffit pour cela de suivre les odeurs qui viennent chatouiller les narines…

Les épices de Gaziantep

Les épices de Gaziantep

Ici, la gastronomie n’est pas un vain mot, c’est une des villes où l’on mange le mieux en Turquie et les amateurs de viande ainsi que de desserts de toutes sortes aux pistaches seront ravis de leur séjour.

Gaziantep est aussi célèbre pour son artisanat, particulièrement développé, qu’il s’agisse des fameux bakırcı qui travaillent et martèlent le cuivre inlassablement ou des yemenici qui travaillent, assemblent et cousent des cuirs de couleurs différentes pour en faire de solides et agréables chaussures souples pour tous les âges.

Couteaux, tissus colorés, marquetterie, production en bois, kilim, métaux de toutes sortes, cordage, l’artisanat local n’est pas un vain mot.

Commentaires »

Le jardin japonais de Baltalimanı à Istanbul

jardin japonais de Baltalimanı à Istanbul

jardin japonais de Baltalimanı à Istanbul

Sur la rive européenne d’Istanbul, après avoir dépassé les impressionnants murs de la citadelle de Rumeli Hisarı et le second pont qui enjambe le Bosphore, voici le quartier de Baltalimanı qui abrite depuis 2003, année japonaise en Turquie, un magnifique jardin japonais. Lire la suite »

Commentaires »

La saison des tulipes à Istanbul

Un des plans d'eau du parc d'Emirgan

Un des plans d’eau du parc d’Emirgan

Avril est sans doute le mois de l’année où la découverte d’Istanbul est la plus attrayante, les tulipes aux couleurs chaudes et lumineuses offrant des vues de toute beauté aux visiteurs. Lire la suite »

Commentaires »

Iskenderun, une ville multiculturelle

Eglise orthodoxe d'Iskenderun

Eglise orthodoxe d’Iskenderun

La ville d’Iskenderun, connue aussi sous le nom d’Alexandrette, située dans le sud de la Turquie, a été fondée par Alexandre le Grand pour commémorer la victoire de la bataille d’Issos en 333 av. J.-C. Elle a changé plusieurs fois de mains durant son histoire, faisant partie tour à tour de la principauté d’Antioche, puis des rois de Chypre, puis des Ottomans qui la rattachent à la province de Syrie. Après 1918, l’Empire effondré, elle est administrée par le Mandat français sur la Syrie et le Liban avant d’être rattachée 20 ans plus tard à la Turquie. Lire la suite »

Commentaires »



Turquie Web GuideL'agenda CulturelGalerie VidéoBlog


Switch to our mobile site