TurquieVision
Fouilltes de Sagalassos

Samatya à Istanbul, un des anciens quartiers arméniens de la ville

le 2012/05/16

Le quartier de Samatya, situé dans la péninsule historique sur la rive européenne d’Istanbul, conserve encore aujourd’hui une ambiance de village.

Situé tout près de la mer de Marmara, il est facile d’y accéder avec le train de banlieue qui part de la gare de Sirkeci, ancien terminus du mythique Orient-Express. 

De nombreux restaurants de poissons et tavernes sont disséminés autour de la place centrale sur laquelle trône un des restaurants les plus réputés de la ville, une véritable institution, le Develi ! Ouvert en 1912, il propose une carte très riche de spécialités du sud-est de la Turquie, réputée pour sa gastronomie à la finesse particulière. Ce restaurant figure d’ailleurs sur la liste des 100 meilleurs au monde !

Samatya est un des quartiers d’Istanbul où la communauté arménienne était la plus importante. C’est là qu’Avedis Zildjian, orfèvre arménien, obtient en 1623 l’autorisation de fabriquer la première cymbale turque pour le sultan Mustafa 1er. Aujourd’hui, le nom de Zildjian est réputé dans le monde entier comme étant la référence en matière de cymbale.
De nombreuses jolies demeures en bois subsistent encore ici et il fait bon arpenter les ruelles pour découvrir les vestiges et

Mais Samatya est avant tout un des principaux anciens quartiers arméniens de la ville. De nombreuses églises sont visibles, la plupart encore en activité d’ailleurs.

Il suffit de lever le nez pour apercevoir un clocher, une porte ou une inscription révélatrice.

Le clocher d’une église de Samatya
Je vous propose de découvrir l’église arménienne catholique située sur la rue principale.
Construite en 1857, elle a fait l’objet d’une restauration il y a 4-5 ans.
De belles proportions, cette église est particulièrement lumineuse et comprend quelques peintures intéressantes.
Elle porte le nom difficilement prononçable de Surp Azdvadzadzin Anarat Hığutyun  (Sainte-Marie de l’Immaculée Conception).

Détail 


Les détails visibles dans cette église, où j’ai pu exceptionnellement prendre des photos sans être obligée de demander une autorisation auprès des autorités officielles, sont de toute beauté.

Cette main tendue, brandissant une croix, m’a intriguée tout particulièrement.

A défaut de pouvoir insérer certaines photos de façades de différentes autres églises de Samatya (merci Overblog qui déconne à fond depuis quelques jours !), j’invite tous ceux que ce quartier intéresse d’y venir le samedi (jour de marché) ou le dimanche afin de ressentir véritablement l’âme de ce quartier.
De même, en automne, lorsque la saison de la pêche bat son plein, y est organisé durant deux jours le festival du poisson où l’on distribue gratuitement des milliers de “balık ekmek”, des délicieux sandwichs au poisson.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>



Turquie Web GuideL'agenda CulturelGalerie VidéoBlog


Switch to our mobile site