TurquieVision
Fouilltes de Sagalassos

Le musée Mevlâna à Konya

le 2012/05/28

La ville de Konya située en plein coeur de l’Anatolie Centrale est un lieu de pélerinage très couru puisqu’elle abrite la sépulture de Mevlâna, un des plus grands penseurs soufis de tous les temps.

Celal ed-din Rumi, plus connu sous le nom de Mevlâna, né en 1207, vient s’installer à Konya avec son père, théologien réputé, sur demande du sultan seldjoukide Alaeedin Keykubad 1er.

La rencontre de Rumi, surnom de Mevlâna, avec Şems’i Tebrizi, derviche iranien, va transformer sa vie sprirituelle et il va consacrer toute son énergie à l’amour divin à travers l’écriture et le rituel du sema, la danse des derviches tourneurs.

Mevlâna est l’auteur de deux ouvrages immortels que sont le Divan ı Kebir et le mesnevi.

Le mystique quitte ce monde le 17 décembre 1273 et chaque année, à la date anniversaire de sa mort, Konya accueille des dizaines de milliers de fidèles du monde entier venus se recueillir devant son mausolée érigé dans l’enceinte du lieu qui va devenir le couvent des Mevlevis, les adeptes de Mevlâna.

Le tombeau haut de 25 mètres est un chef-d’oeuvre somptueux à la hauteur de celui qu’il abrite.

La visite des lieux permet de plonger dans l’univers des derviches et de découvrir tant leur mode de vie que tout ce qui les entourait au quotidien, qu’il s’agisse d’instruments de musique, de livres de prières, etc.

Le couvent fermé en 1925 suite à l’interdiction des confréries par Atatürk et ouvre ses portes en tant que musée en 1927.

Atatürk visite durant plus de trois heures le couvent et le türbe de Mevlâna en mars 1923 lors d’une visite officielle à Konya. Admiratif du grand mystique, Mustafa Kemal Atatürk, soucieux de préserver les oeuvres d’art, est conscient de la richesse des lieux.


2 Responses to “Le musée Mevlâna à Konya”

  1. Ngan says:

    C’est magique, j’imagine que lorsque l’on vit cela prend une dimension irréelle..Et qui plus est en montgolfière, comme une impression de glisser sur les airs. Tu as dfb te pincer très fort ! :)))

  2. Rosalita says:

    J’adore la Turquie, j’ai eu la chance de voir la Cappadoce sous la neige et les deux autres fois sous un soleil de plomb. Je repartirais bien 8 jours à Istanbul tellement cette ville est envoutante. Bonne journée !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>



Turquie Web GuideL'agenda CulturelGalerie VidéoBlog


Switch to our mobile site