TurquieVision
Fouilltes de Sagalassos

A Istanbul, les transports en commun sont des plus variés

le 2013/04/15

Le metrobus

    Pour se déplacer dans cette mégalopole ayant une configuration géographique hors normes, les moyens de transport sont très diversifiés.

Pour les liaisons maritimes, hormis les traditionnels vapur qui relient notamment la rive européenne à l’asiatique, formant un ballet incessant dès les premières heures du matin, vous pouvez aussi utiliser les “deniz otobüsü” – autobus de mer qui assurent des distances plus longues et de manière bien plus rapide.

Les taksi de mer font aussi à présent partie du paysage d’Istanbul depuis quelques années, mais les courses sont onéreuses. A plusieurs, cela peut néanmoins être intéressant et particulièrement original.

Pour éviter les bouchons qui n’en finissent pas aux heures de pointe et même bien souvent en dehors, oubliez les bus lorsque c’est possible et optez plutôt pour le métro, mais aussi pour le tramway dont les liaisons sont très pratiques pour les touristes. De plus, ils relient les points stratégiques permettant la connexion aux autres moyens de transport.

Certains quartiers sont aussi desservis de façon très pratique par les dolmuş, ces fameux mini-bus à 8 places de couleur jaune qui partent uniquement lorsqu’ils sont pleins.

Le metrobus est également très prisé par les istanbouliotes, mais les stations et lieux desservis sont moins touristiques. Il permet néanmoins d’aller sur la rive asiatique ainsi que dans les faubourgs éloignés du centre pour lesquels il fallait auparavant parfois des heures.

Le tramway nostalgique de l’avenue Istiklal ainsi que celui reliant en Asie Kadiköy à Moda rappellent une époque révolue, rendent service aux usagers fatigués par la marche et la foule et sont appréciés par les photographes.

Deux funiculaires évitent les pentes bien raides de de Galata et la montée de Kabataş à Taksim. Celui appelé Tünel constitue le métro le plus court et le plus ancien au monde, construit par des Français en 1870 et mis en service cinq ans plus tard.

Avant d’être bientôt détrôné par le Marmaray qui reliera l’Europe à l’Asie sur une distance de plus de 70 kilomètres en passant également sous la mer, montez à bord d’un train de banlieue tant qu’il existe encore. Lent et pittoresque, il longe la mer de Marmara sur les deux continents.

La liste des moyens de transport istanbouliotes n’est pas exhaustive, on peut y ajouter les bateaux à moteur, les autres mini-bus et bien évidemment les taxi.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>



Turquie Web GuideL'agenda CulturelGalerie VidéoBlog


Switch to our mobile site