TurquieVision
Fouilltes de Sagalassos

Les sources thermales de Pamukkale-Hierapolis

le 2013/07/30

Bassins de Pamukkale

       A 13 km au nord-est de la ville de Denizli située dans la région égéenne se trouvent le site archéologique de Hierapolis et Pamukkale, une curiosité de la nature.

A l’horizon se profile une étonnante falaise blanche qui semble être de neige et en s’approchant, on distingue une myriade de bassins peu profonds et disposés en étages. Ceux-ci sont remplis d’une eau chaude de couleur bleu pâle issue des 17 sources environnantes et saturée en sels minéraux. Ces derniers, lorsqu’ils se libèrent dans l’air, se pétrifient et se fixent sur les parois de la falaise en formant au fil du temps cet aspect blanc et sa configuration très originale.

Hierapolis a été créée au 2ème siècle av. J.-C. par Eumène II, souverain de Pergame. Les sources thermales ont été exploitées par les romains, contribuant ainsi au développement de la cité.

La visite du site archéologique au-dessus des concrétions de travertin de Pamukkale permet de découvrir des vestiges intéressants, notamment un théâtre d’une capacité de 7000 personnes, les restes d’une église et d’une basilique byzantines, du temple d’Apollon – à qui était dédiée la ville – situés de part et d’autre du cardo, l’ancienne voie principale de Hierapolis.

La porte de Domitien parée de ses deux tours s’impose également dans le décor tout comme les remparts byzantins qui serpentent dans les hauteurs.

Dans les thermes du sud, outre la piscine réalisée dans le bassin d’une fontaine antique contenant de l’eau à 37°, un musée abrite une collection de sculptures et de verreries découvertes lors des fouilles réalisées sur place.

Au-delà des arches des thermes du nord transformés ultérieurement en église, près de 1200 tombes datant du 2ème siècle av. J.-C. au 3ème siècle ap. J.-C. constituent une des plus grandes et intéressantes nécropoles de Turquie.

Le site de Hierapolis-Pamukkale est inscrit depuis 1988 sur la liste du Patrimoine Mondial de l’Unesco. Des mesures drastiques ont été prises pour préserver les concrétions envahies et abîmées par le passage des visiteurs en restreignant l’accès de façon significative.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>



Turquie Web GuideL'agenda CulturelGalerie VidéoBlog


Switch to our mobile site