Les arts traditionnels en Turquie, une incontestable richesse

Céramiste turc

En Turquie, les arts traditionnels sont incontestablement une des innombrables richesses du pays.

Souffleur de verre turc

Que ce soit dans les grandes villes ou les plus petits villages, vous êtes assurés de rencontrer partout des artisans travaillant dans l’ombre de leur atelier.

La plupart perpétuent des traditions ancestrales telles la calligraphie, la miniature, les enluminures, l’ebru, la céramique et bien d’autres arts dont certains peu ou prou connus du grand public.

De la dentelle à la peinture sur soie en passant par les tapis, de l’orfèvrerie au travail du bois et du cuivre, de l’incrustation de nacre aux objets en écume de mer, de la mosaïque au yazma (impression sur tissu à l’aide de pochoirs et de tampons), c’est une longue liste à la Prévert qu’il est possible de dresser pour recenser tous les arts manuels en Turquie.

Il faut espérer que la relève soit assurée pour transmettre aux générations futures ce patrimoine d’une valeur inestimable.

De nombreuses foires artisanales sont organisées, en particulier à Istanbul. Cela va du festival annuel des mains d’or – qui porte bien son nom – à ceux qui se

tiennent durant le mois du Ramadan.

De même se tiennent à Feshane, ancienne usine de fabrication des fez située le long de la Corne d’Or, quantités de journées dédiées à une ville du pays afin de promouvoir non seulement ses lieux mais également les arts qui lui sont propres.

Page 1 of 2 | Next page