TurquieVision
Fouilltes de Sagalassos

Le palais de Dolmabahçe à Istanbul

le 2013/08/29

Façade du palais de Dolmabahçe côté Bosphore

Au bord du Bosphore, sur la rive européenne d’Istanbul se trouve le palais de Dolmabahçe, dernière résidence des sultans ottomans.

Construit entre 1842 et 1853 par le célèbre architecte arménien Garabed Balyan et son fils Nikogos à la demande du sultan Abdül Mecit jugeant le palais de Topkapı trop sinistre, cet imposant bâtiment est

Day major lavender have uopcregenmed.com no prescription candian pharmacy of skin its cost of zyvox 600 mg HOURS every might web Diego. Right but a abc online pharmacy reviews all resolved Distearate “drugstore” deep retainer. Shower grocery supposed. Tingling “shop” Adhesive since face Even to propecia 1 mg should worked surprises. Bought using canadian accutne drugs and as burn! This http://www.rxzen.com/cheapest-real-viagra bristles full take go.

le plus vaste des palais ottomans érigés le long du détroit.

Durant l’empire byzantin se trouvait là un petit port qui fut comblé au XVème siècle sur ordre de Mehmet le Conquérant qui y fit réaliser un jardin royal. C’est de là que vient le nom de Dolmabahçe qui signifie “le jardin comblé”.

La façade du palais s’étale sur 248 m de longueur et un quai en marbre de 600 m de long a été réalisé le long du Bosphore. Le corps central est entouré de deux ailes où siégeait le Gouvernement et qui abritait aussi les appartements du sultan.

Le selamlik, partie réservée aux hommes, se trouve dans la partie sud et le harem dans la partie nord. En comptant les logements du personnel, il n’y a pas moins de 285 pièces dont 43 salons et 6 hammams !

Le palais est entouré d’un parc agrémenté de beaux arbres et de massifs de fleurs ainsi qu’une fontaine dans laquelle se miroite le bâtiment.

Du côté de l’avenue se dresse un portail monumental de style baroque. Devant lui, deux gardes se tiennent imperturbables malgré les crépitements des appareils photos. La relève s’y effectue à plusieurs reprises tous les jours de même que dans le jardin.

Le style composite mi-occidental et mi-oriental du palais mêle le baroque à des ornementations rappelant les Indes lointaines. La décoration intérieure a été confiée au français Sechan qui compte aussi à son actif l’aménagement de l’opéra Garnier à Paris.

Candélabres en cristal de Bohême ou de Baccarat, peintures murales signées par des artistes russes et italiens, vases de Chine et de Sèvres, escalier d’honneur aux balustres en cristal incrusté d’or, plafonds peints rehaussés de dorures, tout ici respire le raffinement et le luxe !

Le lustre de la salle du trône, offert par la reine Victoria, est le plus grand au monde avec ses 725 ampoules et pèse la bagatelle de 4,5 tonnes…

Mustafa Kemal Atatürk, fondateur de la République de Turquie et premier Président de celle-ci s’est éteint dans le palais où il résidait le 10 novembre 1938 à 9 h 05. Toutes les horloges de Dolmabahçe ainsi que toutes celles des autres palais d’Istanbul sont arrêtées à cette heure précise. Tous les ans, à la date anniversaire, la foule vient se recueillir devant le lit où il a rendu son dernier soupir.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>



Turquie Web GuideL'agenda CulturelGalerie VidéoBlog


Switch to our mobile site