Adana, cinquième plus grande ville de Turquie

Toit de l'Ulu cami d'Adana

      Si le nom d’Adana évoque pour beaucoup celui d’un des kebap turcs les plus connus, c’est aussi la 5ème plus grande ville de Turquie située dans le sud du pays.

Cité jeune et très commerçante, sa richesse repose sur l’industrie locale.

Si Adana ne peut pas être considérée comme une ville extrêmement touristique, elle possède néanmoins quelques monuments intéressants dont plusieurs mosquées.

La jolie Ulu cami qui date du XVIème siècle fait plutôt penser à une mosquée mamelouke du Caire en raison de ses lignes de marbre noir et blanc, ses encadrements de fenêtres raffinés et son minaret bicolore du plus bel effet. Si vous avez la chance de pouvoir monter en haut de celui-ci, vous pourrez ainsi également admirer le magnifique toit de tuiles rouges.

La yeni cami (nouvelle mosquée) a été construite en 1724. Tout comme la précédente, elle possède un plan d’ensemble carré et comprend une dizaine de dômes.

Près du pont de Girne se dresse l’impressionnante Sabancı Merkez cami et ses six minarets. Ouverte au public en 1998 après dix ans de travaux. Si l’extérieur fait penser à la mosquée bleue d’Istanbul, l’ornementation intérieure rappelle, quant à elle, le chef d’oeuvre de l’architecte ottoman Sinan, en l’occurrence la Selimiye située à Edirne en Thrace.

Cet édifice, financé pour moitié par des dons du peuple et pour moitié par Haci Sabancı, peut accueillir au total pas moins de 20 000 fidèles et comprend une splendide coupole de 32 m de diamètre.

La rivière Seyhan qui traverse Adana du nord au sud est enjambée par le taş köprü, un pont de pierre romain constitué de 16 arches qui a été érigé sous le règne d’Hadrien, puis restauré par l’empereur Justinien.

Deux musées méritent le détour dans cette ville. Le musée ethnographie installé dans une ancienne église datant des croisés et restaurée avec soin. On peut y admirer des stèles funéraires, différents manuscrits, des armes ainsi que des tapis et kilim.

Le musée régional, quant à lui, dispose d’une belle collection de sculptures romaines dont notamment un sarcophage du IIème siècle appelé d’Achille, décoré de scènes de l’Iliade. Des bronzes romains et byzantins, différentes mosaiques ainsi que des vestiges hittites et ourartiens sont également présentés sur place.

Si l’envie vous prend lorsque vous goûterez au fameux kebap Adana, tentez de l’accompagner d’un şalgam suyu, du jus de navet qui fait également partie des spécialités du coin !

1 comment on this post.
  1. Adana, une ville du sud de l’Anatolie peu connue des touristes « TurquieVision:

    […]   Il y a quelques mois, nous vous présentions succinctement les monuments les plus connus d’Adana, 5ème plus grande ville de Turquie située dans le sud de la Turquie à une trentaine de kilomètres de la mer Méditerranée et […]

Leave a comment