TurquieVision
Fouilltes de Sagalassos

Çınarlı et Saraylar, deux villages situés sur l’île de Marmara

le 2015/07/13
Sur la route de Saraylar

Sur la route de Saraylar

Dans le dernier post, nous avons découvert l’île de Marmara et son village principal du même nom où il est bien agréable de se poser pour quelques jours de repos.

Parmi les six villages de l’île, deux autres sont intéressants. Il s’agit de Çınarlı situé à 4 kilomètres au nord-ouest de Marmara et Saraylar à 29 km au nord-est.

Les deux sont accessibles en transport en communs, Çınarlı étant desservi toutes les heures en mini-bus et Saraylar deux fois par jour en bus municipal.

Çınarlı s’appelait par le passé Kalemi et Galimi. Apprécié par les familles turques pour sa plage et la sérénité qui s’y dégage, il comprend plusieurs platanes impressionnants dont un millénaire qui a eu l’honneur de faire la une d’un poème turc. Dans le parc qui abrite ces arbres gigantesques, les habitants viennent faire la causette à l’ombre sur un des bancs tandis que les enfants y grimpent pour en faire leur maison d’un jour pendant que quelques chèvres broutent allègrement dans les parages.

Sur la route de Saraylar, l’ancienne Palatia, se dresse dans un virage légèrement en contrebas la jolie petite église Saint-Nicolas qui a fait l’objet de travaux de restauration extérieure il y a quelques années.

Eglise Saint-Nicolas, île de Marmara

Eglise Saint-Nicolas, île de Marmara

En poursuivant, une baie où la mer revêt une couleur émeraude attire le regard, de même que les proches îles aux ânes.

A gauche de la route principale se trouve la première usine de marbre de Turquie. En fait, l’île était déjà renommée dans l’Antiquité pour son marbre blanc veiné de bleu qui fut utilisé notamment pour construire Constantinople.

Des sarcophages furent également produits à Marmara et exportés aux quatre coins de l’Empire romain.

Saraylar possède un musée archéologique en plein air où sont exposées plusieurs dizaines de statues en marbre réalisées dans la région.

Il est possible de faire différents trekking sur l’île, notamment à partir de Saraylar, pour se rendre tout en haut de la colline de Nato située à 709 mètres d’altitude. Lapins sauvages et renards sont nombreux sur l’île et attirent malheureusement les chasseurs.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>



Turquie Web GuideL'agenda CulturelGalerie VidéoBlog


Switch to our mobile site