Battalgazi, l’ancienne Malatya

Vue sur l'ancienne mosquée - Ulu Camii - et les restes de la medresa, Battalgazi

Vue sur l’ancienne mosquée – Ulu Camii – et les restes de la medresa, Battalgazi

Battalgazi, du nom d’une figure sainte et mythique de l’islam ainsi que d’un guerrier ayant combattu en Anatolie, est également le nom de la vieille ville de Malatya, située à environ une dizaine de kilomètres de la grouillante et dynamique Malatya actuelle.

Verte et de type rurale, cette jolie petite et paisible cité recèle d’innombrables vestiges de son passé historique. Les murs de l’ancienne citadelle représentent ce que l’on découvre souvent en premier à l’arrivée. L’empereur romain Trajan a fait construire les premiers murs de la vieille Malatya en 98-117 après J.-C. L’importance des remparts a augmenté avec le développement de la ville à l’époque de l’empereur Dioclétien 284-305.

L’ancienne mosquée – Ulu Camii – est assurément le plus bel édifice de Battalgazi. Construite par le sultan seldjoukide Alaeddin Keykubat Ier en 1224, c’est la seule mosquée anatolienne dotée de 4 eyvan, ces salles extérieures ouvertes sur trois côtés et couvertes. Sa structure est basée sur les caractéristiques des mosquées construites par les Grands Seljuks en Iran. Ornée de céramiques de couleurs bleue et noire, c’est un petit bijou dans son genre qu’il est possible d’admirer en toute quiétude, la foule ignorant visiblement l’existence de Battalgazi.

Page 1 of 3 | Next page