TurquieVision
Fouilltes de Sagalassos

Zeytinbağı, ses oliviers et sa douceur de vivre

le 2013/03/29

Zeytinbağı

   Au bord de la mer de Marmara, le village de Tirilye rebaptisé depuis 1963 Zeytinbağı, est réputé pour ses olives ainsi que pour sa douceur de vivre.

Il est facilement accessible d’Istanbul en ferry qui vous conduira à Mudanya, à 12 km à peine, ce qui en fait un lieu de découverte idéal durant un week-end.

Les collines alentours sont recouvertes d’oliviers dont les fruits ainsi que l’huile d’olive qui en est tirée sont appréciés des amateurs.

La population locale était surtout d’origine grecque juqu’en 1924, année où ont été effectués les échanges de population entre la Turquie et la Grèce. Il reste néanmoins de nombreux vestiges de cette période révolue, qu’il s’agisse des jolies maisons revêtues de tuiles couleur brique ou de lieux sacrés. En effet, Tirilye compte pas moins de 3 monastères, 4 anciennes églises et 3 sources sacrées.

Une église a été transformée en centre culturel, une autre devenue depuis une maison d’habitation pour trois familles.

L’ancienne école grecque appelée taş mektebi est, quant à elle, à l’abandon.

La mosquée Fatih corresond à l’ancienne église Saint-Stéphane érigée entre 720 et 730 de notre ère, rare bâtiment d’architecture byzantine de cette période encore visible dans le pays, hormis à Istanbul et l’église Saint-Nicolas de Demre dans le sud. Au vu des inscriptions sur place, ce lieu de culture orthodoxe a été transformé en mosquée en 1560-61.

La tranquillité ambiante du village est parfois troublée par le va-et-vient des tracteurs qui le traversent allègrement.

Il fait bon se promener dans les ruelles pentues et étroites pour admirer le cachet de cet écomusée vivant dont de nombreuses constructions datent de la fin du XIXème et du début du XXème siècle.

La pêche et l’élevage du ver à soie constituaient le principales ressources économiques avant que les oliviers ne prennent la relève.

Vous apprécierez de déguster égalemeny les produits de la mer, notamment le rouget (tekir), spécialité du coin mais aussi le sourire et la chaleur des habitants de Zeytinbağı.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>



Turquie Web GuideL'agenda CulturelGalerie VidéoBlog


Switch to our mobile site