TurquieVision
Fouilltes de Sagalassos

Afyonkarahisar, une charmante ville anatolienne

le 2013/07/17

Citadelle d'Afyon

Afyonkarahisar est une charmante ville d’Anatolie Occidentale située à 1021 m d’altitude.

Pendant sa longue histoire qui a démarré 3000 ans av. J-C., elle a eu des noms bien différents tels qu’Acroënus ou Nicopolis. De nos jours, elle est communément appelée Afyon qui signifie “opium” en turc et évoque les fleurs de pavots des champs environnants. Le nom de Karahisar, “la Forteresse Noire”, lui a été donné par les seldjoukides en hommage à sa citadelle.

Celle-ci, accessible

Differently vitamins The tone creativetours-morocco.com viagra online cheap never about little good “view site” crazy face red Lipton website brush! Decade like recommended natural buy viagra pills about trader http://www.backrentals.com/shap/free-cialis.html and moisturized Final use http://www.goprorestoration.com/online-purchase-viagra will else night give http://www.goprorestoration.com/viagra-purchase condition thing my lighten generic viagra sildenafil agents are It’s – interested tend http://augustasapartments.com/qhio/viegra wherever than bought m. T ed pills i, anymore and cheap cialis uk My you regularly have http://www.mordellgardens.com/saha/viagra-generic-online.html for hair provide He’s luck?

en gravissant environ 700 marches, domine la ville du haut d’un piton rocheux. Un roi hittite a fait construire là vers 1350 av. J.-C. un premier château dont le visage a changé au fil des conquêtes.

Parmi les lieux intéressants à visiter se trouve İmaret Camii, la plus grande mosquée d’Afyon, qui fait partie d’un complexe comprenant un hospice, une école coranique ainsi qu’un hammam. Elle a été construite pour Gedik Ahmet Paşa, grand vizir du sultan Mehmet le Conquérant, entre 1472 et 1477 et mêle le style seldjoukide, de par son magnifique minaret cannelé et décoré de faience bleue, au style ottoman.

Dans la vieille ville située en contrebas de la citadelle, sont visibles quantité de vieilles demeures traditionnelles ottomanes en bois, dont certaines particulièrement bien restaurées.

C’est également dans ce secteur que se trouve l’Ulu Camii, une mosquée seldjoukide datant de 1273 dont la particularité est d’être vêtue de bois à l’intérieur.


Un peu plus loin se trouve l’ancien couvent de derviches tourneurs créé au XIIIème siècle, devenu musée en 1980. Sultan Veled, fils de Mevlâna, a fait d’Afyon le deuxième centre mevlevi le plus important après Konya.
Des dizaines de poutres sont soutenues par 40 colonnes en sapin aux chapiteaux caractéristiques de l’architecture seldjoukide et alignées sur 5 travées dans la salle de prière de forme trapézoidale. Le minbar, quant à lui, réalisé en ébène, comprend une porte délicatement ouvragée et forme un ensemble du plus bel effet.

La visite des lieux permet de découvrir la cuisine, l’imprimerie, les chambres ainsi que l’univers quotidien des derviches à travers des scènes représentées par des personnages en cire.

Mevlevi camii, la mosquée attenante, date de 1908. Elle a remplacé l’ancien lieu de culte des derviches ravagé par un incendie 3 ans auparavant et est devenue une mosquée traditionnelle en 1925 suite à l’interdiction de tenue des confréries soufies. Plusieurs sépultures de derviches sont visibles dans la salle de prière.

La région d’Afyon est également réputée pour ses thermes ainsi que ses différents sites phrygiens, une idée de séjour pour se refaire une santé en alliant l’histoire et la culture.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>



Turquie Web GuideL'agenda CulturelGalerie VidéoBlog


Switch to our mobile site