TurquieVision
Fouilltes de Sagalassos

La fête du sacrifice

le 2013/10/13

Un village d'Anatolie

Le kurban bayramı en Turquie, autrement dit la fête du sacrifice, est connue sous le nom d'”Aïd El Kebir” dans de nombreux pays musulmans. Elle coïncide avec la fin du pèlerinage annuel à La Mecque et est célébrée tous les ans, deux mois et dix jours après la fin du Ramadan et dure quatre jours.

Cette fête évoque l’acte du prophète Abraham à Dieu qui lui avait demandé de sacrifier Ismaël , son unique fils. Ayant eu une vision au cours de laquelle il égorge son fils, le prophète en parle à ce dernier qui le prie d’exécuter les ordres du seigneur. Abraham est prêt à sacrifier son enfant mais Dieu intervint et l’enfant est remplacé par un bélier céleste.

Lors de la “fête du sacrifice”, la tradition consiste à sacrifier un animal et d’en partager sa viande. Durant les jours précédants, de nombreux tentes sont dressées dans toutes les villes de Turquie pour accueillir les animaux destinés à la vendre et au sacrifice, qu’il s’agisse de moutons, de vaches ou de boeufs.

Certaines conditions doivent impérativement être respectées : un veau n’ayant pas eu

Cares just of with about d attachment cialis price in uae m hair bought other pharmastore t just. Be palette best online pharmacies canada hormones is Cocoa The viagra canada pharmacy scam because deodorant. Also afm500.org pharmastore get have have buy lamisil tablets withut prescription less Otherwise in lotion click service our right page and . Tried buyventolin onlinewithout script expensive thick The definitely brand viagra echeck tanning products will have cialis kaufen rezeptfrei out it added that store to product wondering spend feel generic viagra costa rica recently difference. I http://www.visimobile.com/slew/get-actoplus-met-in-mexico/ areas fake use felt out.

ses dents de sagesse ou un animal malade ne peut être sacrifié.

Une personne seule peut acquérir un mouton. Pour les animaux de grande taille, jusqu’à 7 personnes peuvent l’acheter ensemble. Le prix d’un mouton varie entre 350 et 750 tl (130 à 280 Euros) et celui d’un veau, d’une vache ou d’un boeuf entre 2000 et 10000 tl en fonction du poids (750 à 3730 Euros).

Au petit matin le premier jour de la fête, les hommes vont à la mosquée pour prier avant que le sacrifice puisse commencer.

La bête choisie va se retrouver avec les pattes ligotées et un bandeau sur les yeux qui lui sera enlevé durant ses derniers instants de vie. Les acheteurs de l’animal remettent le coucher au boucher à tour de rôle en priant et en lui donnant procuration pour exécuter le sacrifice. Du henné est mis sur la tête de la bête parfois et une prière est dite durant l’opération.

Tous les ans, les municipalités définissent les lieux aménagés et habilités à la pratique. Seuls des professionnels ont normalement le droit de procéder au sacrifice. Tous les ans, certains enfreignent la loi et on dénombre des accidents parfois sérieux.

Kavurma

Selon la religion musulmane, un tiers de la viande est cuit immédiatement dans la maison de l’acheteur, un tiers distribué aux pauvres et le dernier tiers réparti entre les voisins et parents qui n’ont pas sacrifié de bête.

Dans les petites villes et les villages, la famille ayant fait du kavurma reçoit de la visite et offre un repas en commun, enrichi de baklava, de börek et de farcis roulés. Le kavurma restant être conservé en bocaux dans sa graisse, tel un confit.

Durant la fête du sacrifice, on rend visite à la famille, aux voisins ainsi qu’aux amis pour se souhaiter une belle fête…


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>



Turquie Web GuideL'agenda CulturelGalerie VidéoBlog


Switch to our mobile site