TurquieVision
Fouilltes de Sagalassos

Antalya, une douce destination hivernale – partie 1

le 2013/12/04

A une heure d’avion d’Istanbul, Antalya située sur la côte méditerranéenne et desservie par de nombreuses villes européennes, est assurément une des destinations les plus prisées des touristes et pour cause !

Son climat exceptionnel (300 jours d’ensoleillement par an), la beauté de la ville et des environs, l’infrastructure hôtelière très développée et qui permet de répondre à toutes les attentes, tous les ingrédients sont réunis là pour de belles vacances !

Pour ceux qui ne veulent pas passer tout leur temps à connaître leur hôtel dans ses moindres coins et recoins, la visite d’Antalya réserve d’agréables surprises au détour de nombreuses routes, et pas que dans la vieille ville située en contrebas de l’emblématique tour de l’horloge…

Cette dernière est un vestige des remparts romains qui entouraient la ville. A deux pas de là se profile yivli minare, magnifique minaret cannelé en brique rouge où subsistent encore quelques faıences bleues visibles de çi de là et qui constitue l’autre emblême d’Antalya. Erigé en 1230, il culmine à 39 mètres de haut et comprend 90 marches qui permettent de grimper au sommet.

A quelques pas, la mosquée Yivli minare et ses six jolis dômes épousent le paysage avec bonheur. Le lieu de culte original construit sous le règne du sultan seldjoukide Alaaddin et fut anéanti au XIVème siècle. Remplacé par la mosquée visible de nos jours, il constitue un des plus vieux exemples de mosquée à dômes multiples de ce genre en Anatolie.

Une medrese – ancienne école coranique – au porche d’architecture typiquement seldjoukide se dresse à côté et accueille aujourd’hui des échoppes touristiques. En face d’elle, se dresse la porte de l’ancienne medrese Atabey Armağan et quelques traces visibles des fondations.

En remontant sur l’avenue empruntée par le tramway urbain, une vaste esplanade permet de jouir d’une vue superbe sur le petit port de la vieille ville entouré de falaises. En face, le regard se porte sur les magnifiques montagnes du Taurus parfois embrumées.

La mer et la montagne constituent un environnement de rêve agrémenté par les superbes voiliers et autres bateaux quittant le port afin de faire découvrir les environs aux visiteurs avides de paysages de cartes postales.

Avant de poursuivre notre découverte d’Antalya et notamment les vieilles demeures anatoliennes de Kaleici, je vous propose de prendre un thé dans un des cafés environnants surplombant la vieille ville ou dans celui aménagé autour d’un ancien hammam à quelques centaines de mètres de là…


One Response to “Antalya, une douce destination hivernale – partie 1”

  1. Merci enormement pour cette incroyable source d information.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>



Turquie Web GuideL'agenda CulturelGalerie VidéoBlog


Switch to our mobile site