Tokat et ses innombrables marques du passé – partie 1

Gök medrese de Tokat

Gök medrese de Tokat

A 115 km au Sud-Est de la belle Amasya découverte dans le post précédent, la visite d’une autre dynamique et jolie ville anatolienne vous prendra bien 1 voire deux journées, il s’agit de Tokat.

On voit de loin la citadelle située sur l’imposant promontoire rocheux adossé à la vieille ville où les nombreuses vieilles demeures traditionnelles voisinent avec quantités de mosquées, hammams, hans et petits commerces ou échoppes artisanales.

Mais avant de s’engager dans ces ruelles sinueuses, deux beaux édifices parmi d’autres attirent l’oeil sur le boulevard Gazi Osman Paşa qui traverse la ville de part en part. La gök medrese tout d’abord, ancienne école coranique à la belle porte de style seldjoukide et qui accueillait par le passé le musée de la ville. Construite au XIIIème siècle, elle a servi de lieu de cure thermale jusqu’au XVIIIème siècle. Actuellement fermé, ce magnifique bâtiment devrait bénéficier bientôt d’une cure de jouvence.

Quelques dizaines de mètres plus bas se trouve le Taşhan, érigé durant la première moitié du XVIIème siècle sur deux niveaux. Il comprend 43 pièces qui accueillent commerces et artisans locaux, la cour étant réservée aux cafés où il est agréable de se poser de jour comme le soir venu avec un éclairage qui permet d’apprécier l’architecture des lieux ainsi que la citadelle toute proche.

Taşhan à Tokat

Taşhan à Tokat

En empruntant les rues et venelles de la vieille ville de Tokat en contrebas de la citadelle, le regard s’arrête en permanence sur une maison, sur une mosquée et s’il y en a bien une qu’il faut visiter, c’est Ulu camii. Construite au XIIème siècle à l’époque de la dynastie des Danishmendites, elle fut entièrement remise à neuf en 1679. Ornée d’un minber en bois ainsi que d’un plafond en bois magnifique et des décorations de différentes couleurs et formes entre les séparations des colonnades, elle est de toute beauté. Arcs et colonnes sont également peints et le tout forme un ensemble vraiment réussi.

Juste en face se trouve un édifice ressemblant à un hammam mais que nenni, ce sont en fait d’antiques toilettes publiques qui font actuellement l’objet de restauration.

Dans la célèbre et proche Sulusokak, le bel ancien marché couvert – bedesten – situé juste à côté de la mosquée Takkeciler accueille depuis septembre 2012 le musée de la ville qui mérite vraiment d’être vu, tant au niveau du bâtiment qui l’accueille que du choix des oeuvres présentées, dont notamment celles mises au jour lors des fouilles sur le site de Maşathöyük, ancienne ville hittite, de même que la section ethnographique fort intéressante.

Page 1 of 2 | Next page