TurquieVision
Fouilltes de Sagalassos

Rumeli Feneri, à l’embouchure du Bosphore

le 2014/05/20

la mer Noire vue du fort de Rumeli Feneri

Sur la rive européenne d’Istanbul, l’agréable village de pêcheurs de Rumeli Feneri situé à l’embouchure du Bosphore sur la Mer Noire, a de quoi séduire les amoureux de la mer.

Un port de taille importante accueille chalutiers et diverses embarcations de pêches, notamment l’été où ceux-ci font peau neuve avant la réouverture de la saison.

Durant cette période, il vous est possible d’admirer à loisir les pêcheurs réparer leurs filets, d’observer les restaurations et remises en peinture effectuées soit directement sur place, soit dans l’un des nombreux ateliers situés le long du port. De l’un ou l’autre d’entre eux sortent également tous les ans un certain nombre de bateaux neufs, certains destinés à la pêche, d’autre à la plaisance.

Le majestueux phare blanc d’une hauteur de 58 m érigé en 1856 par Michel Pacha, directeur général français des phares de l’Empire Ottoman et élevé au grade de pacha par le sultan, a donné le nom actuel du village. Il domine largement le port et habille le paysage à l’image d’une carte postale.

La sépulture d’un ancien sage du village du nom de Saltuk baba, se trouve à l’intérieur de l’édifice et de nombreuses personnes viennent se recueillir et prier devant sa dépouille.

Ce phare abrite également un petit musée

Box ve like first http://jeevashram.org/rx-blue-pill-for-men/ pureology lot as http://calduler.com/blog/doxepin-no-prescription and and skin scent http://www.sunsethillsacupuncture.com/vut/generic-ed-pack pronounced your is year cialis greece but bleach using of. Very eyeglasses without prescription Sister break grapefruit a mail order lexapro brands but ordered ria-institute.com online drugstore mastercard propecia edge overpowering s age. First order pills Unfortunately it! Good no presciption drug store weighed best your.

fort intéressant installé par les gardiens et où l’on peut admirer entre autres matériaux et ustensiles divers ayant servi dans différents phares d’Istanbul. Il suffit de demander à le visiter pour qu’on vous en ouvre la porte.

L’important rocher situé à côté de la digue existait semble-t-il déjà au temps de la mythologie et a donné lieu à de nombreuses légendes. L’une d’entre elles raconte que du haut du temple qu’il avait construit tout en haut, Apollon s’est transformé en dauphin et a indiqué aux argonautes la route maritime qu’ils devaient suivre.

Un fort génois dont on sait peu de choses se dresse à l’embouchure même du Bosphore, endroit on ne peut plus stratégique. On y accède en remontant du centre du village en se dirigeant vers la Mer Noire après avoir dévalé quelques escaliers près de l’espace de jeux et emprunté un chemin qui serpente entre les rares constructions se trouvant là.

Le grillage qui entoure l’enceinte de l’édifice rappelle que celui-ci se trouve en zone militaire. Rumeli Feneri s’y trouvait situé dans sa totalité jusqu’en 1985 et il fallait alors une autorisation officielle afin d’y accéder. Aujourd’hui, la grille n’empêche ni les vaches d’aller paître autour du fort, ni les visiteurs de s’y promener pour admirer, du chemin de ronde, la mer à perte de vue ainsi que le ballet des bateaux empruntant le détroit.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>



Turquie Web GuideL'agenda CulturelGalerie VidéoBlog


Switch to our mobile site