TurquieVision
Fouilltes de Sagalassos

La fête du sacrifice débute ce samedi en Turquie

le 2014/10/02

Selçuk, quelques jours avant la fête du sacrifice

Parmi les fêtes musulmanes les plus importantes du calendrier figure la fête du sacrifice appelée en turc “kurban bayramı“, et que l’on connaît sous le nom d'”Aïd El Kebir” dans la plupart des pays musulmans.

Elle coïncide avec la fin du pèlerinage annuel à La Mecque et débute tous les ans deux mois et dix jours après la fin du mois du Ramadan. Cette année, elle démarre samedi 4 octobre et dure 4 jours, comme à l’accoutumée.

Le « kurban bayramı » évoque l’acte de soumission du prophète Abraham à Dieu qui lui avait demandé de sacrifier Ismaël, son fils unique. Abraham, après avoir eu une vision durant laquelle il égorgeait son fils, en parla à ce dernier qui intima alors à son père d’exécuter les ordres du divin. Alors qu’Abraham était prêt à sacrifier İsmail, Dieu intervint et un bélier envoyé des cieux fut sacrifié à sa place.

C’est ainsi que la fête prit le nom de “fête du sacrifice” durant laquelle la tradition est de sacrifier un mouton, une chèvre, une vache ou un bœuf et de partager sa viande. Les jours précédant le « kurban bayramı », des espaces sont aménagés sur des vastes terrains où sont amenés les animaux vendus.

Les moutons et chèvres sont souvent achetés par une personne seule alors que des bêtes de grande taille peuvent avoir jusqu’à 7 acquéreurs qui se répartissent le montant de la transaction.

Après la prière du matin à laquelle assistent les hommes le premier jour peuvent commencer les opérations de sacrifice qui ont eu lieu dans des endroits aménagés en ville pour l’occasion par les municipalités ou, à la campagne, dans la cour de l’acheteur.

Selon les préceptes de l’Islam, un tiers de la viande est immédiatement cuite dans la maison de l’acquéreur de l’animal, un second tiers distribué aux pauvres et le dernier tiers réparti entre parents et voisins qui n’ont pas pu acheter de bête à sacrifier.

La viande fraîchement découpée sert à faire du kavurma, un plat très goûteux où l’on ajoute à la viande cuite en petits morceaux des oignons, du poivron et de la tomate. Les tripes servent à faire de la soupe alors que les pieds et la tête sont utilisés pour réaliser une autre variété de soupe.

Comme pour la fête qui clôture le mois du Ramadan, il est de tradition de rendre visite à la famille, aux voisins et amis et de partager un repas ou un dessert ensemble.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>



Turquie Web GuideL'agenda CulturelGalerie VidéoBlog


Switch to our mobile site