Le monastère d’Hacibektaş, un lieu de pélerinage très couru en Cappadoce

Pièce Place des 40 - musée Haçibektaş

Pièce Place des 40 – musée Haçibektaş

La petite ville de Hacibektaş située à 45 km au nord de Nevşehir en Cappadoce porte le nom du célèbre philosophe et poète mystique du 13ème siècle, fondateur éponyme de la confrérie des bektachis, né en Iran et mort ici à l’âge de 62 ans.

Le couvent où il a enseigné les bases de sa philosophie est devenu un musée depuis 1964 mais surtout un lieu de pélerinage très couru, notamment le 16 août. En effet, il abrite le tombeau de Hacibektaş ainsi que de bien d’autres grands hommes de la confrérie réputés pour leur sagesse.

La statue de Hacı Bektaş veli, avec à ses pieds une colombe, emblême de paix, trône dans le centre de la bourgade tout près de l’entrée du monastère.

Plusieurs cours se succèdent une fois passée la porte principale. La première abrite la mosquée ainsi que la cuisine où d’énormes chaudrons ainsi que divers ustensiles et objets de la vie quotidienne des soufis sont exposés.

La maison centrale où avaient lieu cérémonies et réunions importantes présente divers instruments de musique et vêtements portés par les moines.

La seconde cour appelée cour du couvent comprend les différents lieux de vie et d’enseignement.

Après avoir traversé un jardin bien reposant, un mûrier âgé de 700 ans se dresse devant le tombeau de Balim Sultan, considéré comme le second maître juste après Haci Bektaş veli.

A gauche, mûrier de 700 ans, musée Hacibektaş

A gauche, mûrier de 700 ans, musée Hacibektaş

En revenant sur ses pas, dans une construction à l’aspect extérieur très sobre, se trouve la pièce appelée “place des 40″ où sont enterrés de nombreux grands bektaşi. Le tapis central a été offert par l’ancien shah d’Iran, Reza Shah Pahlavi. Un magnifique candélabre à 40 branches mérite d’être admiré de près. C’est de cette pièce que l’on accède à une minuscule autre où repose Haci Bektaş veli. On vient s’y recueillir, y déposer un foulard en coton, en faire le tour à genoux en touchant le sol avec son front.

Page 1 of 2 | Next page