TurquieVision
Fouilltes de Sagalassos

Kaymaklı, une des nombreuses villes souterraines de Cappadoce

le 2017/02/08
Dédale de la ville souterraine de Kaymaklı

Dédale de la ville souterraine de Kaymaklı

Après avoir découvert ensemble il y a quelques semaines la ville souterraine de Derinkuyu en Cappadoce, c’est à Kaymaklı, à 10 kms de là en direction de Nevşehir que nous vous emmenons aujourd’hui.

C’est une des cinq villes souterraines ouvertes partiellement au public qui peut, en l’occurrence, visiter 4 des 8 étages que comprend Kaymaklı. L’origine de ce village, dont le nom ancien est Enegup, remonte à 3000 ans avant notre ère. La réalisation de la ville réalisée dans le tuf et composée d’une centaine de tunnels date visiblement, quant à elle, de l’époque hittite.

En parcourant le circuit aménagé sur place, les visiteurs découvrent depuis 1964, année d’ouverture, des celliers, des aires de stockage, des lieux de vie et de culte.

Le premier étage était réservé aux étables mais la petitesse de cette partie laisse à supposer qu’il existe d’autres emplacements pour les animaux se trouvant dans des parties encore non explorées. De là, il est possible d’un côté de rejoindre l’église de même que certains “salons” installés au deuxième étage.

Ladite église possède une nef et deux absides devant lesquelles se trouve le baptistère. Dans le fond se trouve le cimetière de la ville souterraine.

Chapelle de la ville souterraine de Cappadoce

Chapelle de la ville souterraine de Cappadoce

Le troisième étage est le plus important. C’est là qu’étaient entreposés les vivres, le vin et que se trouve la cuisine. Un extraordinaire bloc d’andesite – roche volcanique – découvert sur cet étage a révélé, lors de recherches récentes, que cette pierre a été utilisée comme un composant du cuivre. Ladite pierre n’a pas été apportée de l’extérieur mais faisant partie de la couche andesite de la ville souterraine. Pour pouvoir l’utiliser, 57 trous ont été réalisés à la surface du bloc pour ensuite chacun accueillir le minerai de cuivre qui était martelé avec de la pierre de roche.

Le quatrième et dernier étage comprend également de nombreuses aires de stockage.

Les passages de Kaymaklı sont fort étroits et souvent très bas, donnant une idée de la difficulté pour ceux qui vivaient là de se déplacer.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>



Turquie Web GuideL'agenda CulturelGalerie VidéoBlog


Switch to our mobile site