Ambiance du mois du Ramadan à Istanbul

Soir d'iftar place de l'Hippodrome

Soir d’iftar place de l’Hippodrome

Le mois du Ramadan est toujours très particulier dans les pays où la population musulmane est majoritaire. Etre à Istanbul à ce moment-là permet de découvrir et de profiter de cette ambiance incomparable.

Tous les soirs, bien avant l’heure de rupture du jeûne, certains lieux sont investis, tels la place devant la mosquée d’Eyüp ou encore celle de l’hippodrome à Sultanahmet. Sur cette dernière, des centaines de chaises et de tables sont installées pour accueillir les hôtes tous les soirs durant un mois.

De même, les pelouses alentours sont occupées et ressemblent à un lieu de pique-nique estival nocturne. Nappes, vaisselle, cocotte minute et autres ustensiles et accessoires indispensables sont ainsi apportés par les familles pour que ce repas soit un vraiment moment de fête dans un cadre historique.

Le thé est offert à l’issue du repas à différents endroits autour de la mosquée Bleue et une fois tout remballé, une petite promenade digestive est la bienvenue que ce soit pour admirer les arts ancestraux présentés sur les stands montés le long de la place ou pour déguster un dessert traditionnel.

D’autres vont admirer les jets d’eau de couleur qui agrémentent la fontaine située entre Sainte-Sophie et la mosquée de Sultanahmet. Nombreux sont ceux qui vont ensuite se rendre à cette dernière, à la fois pour y prier mais aussi pour admirer et photographier ce lieu magique et si différent la nuit du jour.

Les plus courageux se rendront un peu plus sur la place de Beyazıt où se tient durant tout le mois un marché aux livres et où a lieu tous les soirs un spectacle musical d’excellente qualité.

Sur la place de Taksim, le décor est moins somptueux mais la foule est toute aussi importante à la tombée de la nuit. D’immenses banderoles portant le nom d’un des principaux sponsors, en l’occurrence la plus grande marque de téléphonie mobile turque, sont visibles de loin.

Soir d'iftar place de Taksim

Soir d’iftar place de Taksim

Devant les fours à pain, les clients forment aussi, selon l’heure, une longue rangée dans l’attente des traditionnels “pide du Ramadan”, un pain rond et peu épais dont la délicieuse odeur vient chatouiller vos narines lorsque vos passez à proximité des fours.

Les mairies d’arrondissement organisent également tous les soirs dans une autre rue, dans la majorité des quartiers, un iftar (repas de rupture) auquel la population est conviée. Et si vous êtes de passage, vous serez aussi les bienvenus.

Leave a comment