Balade hivernale sur les îles des Princes

Calèche dans une rue de Büyükada

Calèche dans une rue de Büyükada

Lorsque le soleil daigne être de la partie à Istanbul durant un week-end hivernal, c’est là qu’une promenade sur les îles des Princes permet de se balader en toute quiétude en profitant de la beauté des lieux.

Les allées principales généralement bondées de Büyükada, la plus grande de toutes, sont quasi désertes. Le bruit des sabots des chevaux tirant les calèches se font rares, celui des scooters électriques et des quelques bicyclettes aussi.

Même si la nature s’est endormie pour quelques mois, ça et là, quelques fleurs de bougainvilliers persistent encore et égaient les alentours des superbes propriétés de style victorien.

Dans la baie de Heybeliada, un ou deux voiliers ont jeté l’ancre et leurs propriétaires se délectent du silence environnant.

Vous croiserez quantité de chevaux en liberté, paissant tranquillement dans les pinèdes, piquant parfois un sprint dans les rues dépeuplées.

C’est aussi l’occasion d’aller visiter l’ancienne école de théologie située sur la colline de Heybeliada visible de la rive à l’arrivée.

Les jardins soigneusement entretenus par les prêtres habitant les lieux, qui à la française, qui à l’italienne, ont endossé leurs tenues d’hiver mais restent néanmoins fort agréables à voir. Les portes sont ouvertes et il est possible aux visiteurs de se rendre dans certaines anciennes salles de classe au parfum d’antan, où les tableaux noirs font face aux tables en bois datant d’une autre époque.

Parc de l'ancienne école de théologie de Heybeliada

Parc de l’ancienne école de théologie de Heybeliada

A Burgazada, le tour de l’île peut se faire aisément à pied en un peu plus d’une heure en passant par le haut de la colline d’où la vue sur les alentours est extraordinaire.

Une journée ou un week-end hivernal sur l’une ou l’autre de ces îles permet assurément de recharger les batteries en se faisant plaisir. Alors, pourquoi se priver ?

Leave a comment