Hasankeyf sur les rives du Tigre

Hasankeyf au bord du Tigre

Hasankeyf au bord du Tigre

Sur les rives du Tigre, la cité plurimillénaire de Hasankeyf se métamorphose en raison de l’avancement des travaux du barrage d’Ilisu, dernier des 22 réalisés dans le cadre du projet GAP.

Un nouvel Hasankeyf érigé à quelques centaines de mètres de là, au nord du fleuve, accueille déjà les administrations et reçoit petit à petit les habitants.

Les vestiges du pont artukide datant du début du XIIème siècle ont été consolidés … et ont perdu au passage une partie de leur charme d’antan. Contrairement à une partie des monuments de cette petite ville, les restes de ce pont ne seront pas déménagés à proximité de la nouvelle ville.

En contrebas de la citadelle, des dizaines de camions vont et viennent sans relâche pour aménager les lieux, transformant ce site historique de façon irrémédiable.

La mosquée El-Rızık et son beau minaret, le hammam artukide tout proche, la porte centrale de la citadelle de même que la mosquée des filles et celle de Sülayman seront bientôt déplacés, morceau par morceau, pour être installés dans le parc culturel.

mosquée de Sulayman, Hasankeyf

mosquée de Sulayman, Hasankeyf

Une fois, la ville aux quelque 4000 grottes submergée, seul restera visible le haut de la citadelle. Il est donc plus que temps d’aller voir ou revoir une dernière fois ce coin de pays hors du commun, de déguster à l’ombre d’une paillotte une grillade de viande ou de poisson pêché dans le Tigre avant que l’eau n’envahisse le site…

Leave a comment