Le musée des Arts turcs et islamiques d’Istanbul

Coran datant de 1380, musée des arts turcs et islamiques d'Istanbul

Coran datant de 1380, musée des arts turcs et islamiques d’Istanbul

Situé en face de la Mosquée bleue et de la place de l’Hippodrome, en plein coeur historique d’Istanbul, le musée des Arts turcs et islamiques, a d’abord ouvert ses portes en 1914 dans le bâtiment de l’imaret – soupe populaire – du complexe de la mosquée de Soliman le Magnifique. Ce musée qui portait au début le nom de « Musée des Fondations Islamiques », est à la fois le dernier ouvert durant l’empire ottoman et le premier musée du pays à avoir présenté des œuvres turques et islamiques.

En raison des nombreux vols qui y ont été constatés par le passé, le besoin devenait impératif de regrouper toutes les œuvres dans un lieu sûr. Rebaptisé « Musée des Arts turcs et islamiques » après la constitution de la République de Turquie, celui-ci a finalement trouvé place en 1983 dans l’ancien palais d’İbrahim Paşa, Grand Vizir et gendre du sultan Soliman que ce dernier lui avait offert et qui a servi un temps de caserne pour les nouvelles recrues. La restauration qui s’est achevée en 2011 est assurément réussie et la présentation fort belle.

Les collections présentées vont du VIIIème au XIXème siècle et permettent de découvrir par la même occasion les différentes dynasties – Omeyyades, Abbassides, Ayyubides, seldjoukides, pour n’en citer que quelques unes – qui ont régné dans différents lieux et à des périodes différentes, plus ou moins longues.

Ouvrages religieux, céramiques, cuivres, oeuvres décoratives, tapis – dont certains datent du XIIème siècle -, sont ainsi présentés une partie dans les petites salles de l’ancien palais et les oeuvres majeures dans deux salles imposantes.

Section des tapis, musée des arts turcs et islamiques d'Istanbul

Section des tapis, musée des arts turcs et islamiques d’Istanbul

Page 1 of 2 | Next page