TurquieVision
Fouilltes de Sagalassos

Frénétique Kayseri – partie 1

le 2017/10/05
Pastırma et sucuk de Kayseri

Pastırma et sucuk de Kayseri

Si une première visite dans une ville turque autre qu’Istanbul permet de saisir immédiatement le contraste avec l’ambiance de la capitale culturelle et économique du pays, ce n’est pas le cas à Kayseri.

Cette ville d’environ 1,4 million d’habitants – une population sans cesse croissante – où l’on arrive par les airs lorsqu’on souhaite visiter la Cappadoce ou pour y faire affaire surprend par la frénésie qui règne dans le centre-ville.

Serait-ce l’effet du pastırma, cette délicieuse viande de boeuf fumée et séchée dont elle est assurément la capitale ou bien le sucuk, saucisse sèche épicée à déguster froide ou grillée ? Toujours est-il que ces deux mets sont visibles partout à Kayseri tout comme les fameux mantı, raviolis turcs farcis à la viande.

Il suffit de commencer la visite de la ville aux abords de la belle citadelle dont les remparts en pierre volcanique noire se dressent fièrement à proximité du bazar et des commerces traditionnels de Kayseri pour s’en assurer.

Ces remparts ont été construits au VIème siècle par l’empereur Justinien puis ont fait l’objet de rénovation vers 1224 sous le règne du sultan seldjoukide Keykavus 1er. En 1486, ce fut Fatih Mehmet le Conquérant qui entreprit la poursuite des travaux de restauration.

Citadelle de Kayseri

Citadelle de Kayseri

Kayseri possède également un nombre important de monuments datant de la période seldjoukide, notamment le complexe Mahperi Hunat Hatun situé à l’est de la citadelle.

Celui-ci, de style assez austère, comprend trois monuments : la mosquée dont la construction a été ordonnée par la sultane Mahperi, épouse d’Alaeddin Keykubad en 1238. A côté se dresse un hammam ainsi qu’une école coranique – medrese – qui fut créée un an auparavant. Elle abrite aujourd’hui un jardin à thé dans la cour centrale et divers artisans et commerçants ont élu domicile dans les anciens salles.

La suite de la visite permettra de découvrir d’autres édifices religieux seldjoukides de la ville ainsi que différentes constructions tels les kumbet disséminés au hasard des boulevards ainsi que l’église arménienne de Kayseri au passé glorieux.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>



Turquie Web GuideL'agenda CulturelGalerie VidéoBlog


Switch to our mobile site