TurquieVision
Fouilltes de Sagalassos

Le musée des mosaïques de Zeugma à Gaziantep

le 2019/05/16
Mosaique de la Bohémienne, musée de Zeugma, Gaziantep

Mosaique de la Bohémienne, musée de Zeugma, Gaziantep

Depuis septembre 2011, Gaziantep s’est enrichi d’un musée devenu le plus fréquenté de la ville et dédié aux extraordinaires découvertes dans la ville antique de Zeugma située sur les rives de l’Euphrate.

De magnifiques et parfois imposantes mosaïques datant des 2ème et 3ème siècles de notre ère, les 140 m2 de peintures murales de la villa Euphrate qui côtoient des sculptures de toute beauté, de même que les 4 fontaines de l’époque romaine, ont été vues en 2018 par plus de 100 000 visiteurs turcs et étrangers. Les mosaïques qui couvrent une superficie de 2500 m2 constituent un ensemble de chefs d’oeuvre de l’art atteint en la matière. Sculptures, colonnes et fontaines datant de l’époque romaine y sont également exposées.

Zeugma, fondée en 300 avant notre ère, fut une ville importante de commerce et de garnison et une des quatre plus grandes cités du royaume Commagène, attrayante pour les artistes. Au 4ème siècle de notre ère, Zeugma fut rattachée à Apameia, située directement sur la rive opposée de Zeugma et aujourd’hui submergée, a été abandonnée après la période hellénistique, lorsque Zeugma n’a pas pu faire face à la concurrence dans tous les domaines.

Les fouilles ont débuté à partir de 1995 et la découverte des merveilles trouvées ont fait activer les travaux afin de les préserver et sauvegarder au maximum. Avec la mise en service du barrage de Birecik mis en service en 2000, un tiers du site a finalement été englouti au passage.

Les villas de Zeugma s’étendaient des rives de l’Euphrate jusqu’au sommet de la colline de Belkis. La visite commence par les mosaïques découvertes le plus près du fleuve pour se terminer sur la représentation des hauteurs des collines précitées. La statue de Mars, visible depuis chaque étage, rappelle qu’il fût le protecteur de Zeugma. Parmi les mosaïques et fresques visibles dans ce musée, celles des villas Poséidon et Euphrate ne peuvent qu’enchanter ceux qui viennent les admirer.

Mosaique de Gaia, musée de Zeugma, Gaziantep

Mosaique de Gaia, musée de Zeugma, Gaziantep


Ce musée présente aussi sa “Joconde”, en l’occurrence la mosa
ïque de “La bohémienne” du 2ème siècle, trouvée dans la villa Menad de Zeugma et issue de panneaux au travail d’une maîtrise exceptionnelle. Outre le fait que certaines de ces mosaïques sont composées de 500 000 pièces, le réalisme et la vitalité des personnages sont admirables. L’œuvre la plus importante du musée est en fait un très petit morceau de la collection, abrité dans une petite salle sombre pour la protéger de la lumière. Il s’agit du fameux visage de la jeune bohémienne. La triste expression de son regard et son visage sont devenus le symbole de Zeugma ainsi que du musée et elle a reçu le surnom de “Mona Lisa de Zeugma”. Une partie de la mosaïque de la fille tzigane est à présent visible par les visiteurs, 12 pièces manquantes acquises des années auparavant par l’université Bowlig Green State (U.S.A.) ayant été restituées à la Turquie en novembre 2018.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>



Turquie Web GuideL'agenda CulturelGalerie VidéoBlog


Switch to our mobile site