TurquieVision
Fouilltes de Sagalassos

Eğirdir, une sympathique petite ville anatolienne

le 2018/09/05
Forteresse d'Eğirdir

Forteresse d’Eğirdir

Après avoir découvert le magnifique lac d’Eğirdir, deuxième plus grand lac d’eau douce et quatrième plus grand de Turquie, c’est dans la petite ville éponyme que se poursuit la visite.

Tapie entre la montagne Davras qui culmine à 2635 m et le lac, Eğirdir fut par le passé une étape appréciée sur la Voie Royale, nom de la route reliant Konya à la côte égéenne.

Aujourd’hui, cette cité tranquille est appréciée des touristes qui souhaitent profiter à la fois des activités liées au lac, mais aussi des randonneurs souhaitant traverser le canon Yazılı ou marcher sur les traces de Saint-Paul ainsi que des alpinistes.

Dans le centre, à côté de la place où trône la statue d’Atatürk se trouve la medrese Dündar bey (appelée aussi medrese de pierre), ancien caravansérail érigé par le sultan seldjoukide Alaeddin Keybubad en 1218. En face de l’entrée de la mosquée Hızar bey se trouve le magnifique portail de cette école coranique, entouré de différentes inscriptions.

Medrese Dündar d'Eğirdir

Medrese Dündar d’Eğirdir

Avant de prendre la direction de Yeşilada – l’île verte – presqu’île habitée et fort agréable – se dressent les murs de la forteresse datant apparemment du Vème siècle av. J.-C. et transformée de nombreuses fois par les différentes civilisations qui l’ont occupée. Un marché se tient sur la place devant ladite forteresse tous les jeudis ainsi que le dimanche de fin juillet à mi-octobre. Ce dernier accueille les villageois “yörük”, nomades vivant dans les montagnes du Taurus et qui viennent ici vendre leurs produits et s’approvisionner au passage.

Sur Yeşilada, les restaurants proposant notamment bar et écrevisses du lac côtoient les pensions de familles et d’anciennes demeures où le bois se marie avec la pierre. Les jeunes mariés viennent sur la presqu’île poser pour leurs photos souvenirs, les familles quant à elles se restaurent avant d’embarquer pour un tour en bateau.

L’ancienne église grecque Aya Stefanos, restaurée ces dernières années, accueille depuis 5 ans en juin-juillet le concours de musique de chambre et le festival de musique classique organisés par la ville d’Eğirdir.

La région est aussi réputée pour ses délicieuses pommes, emblème de la ville tout comme l’escargot de Cittaslow, réseau international de villes du bien vivre et dont fait partie Eğirdir.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>



Turquie Web GuideL'agenda CulturelGalerie VidéoBlog


Switch to our mobile site