TurquieVision
Fouilltes de Sagalassos

Izmir, l’ancienne Smyrne, devenue 3ème ville de Turquie – 3ème partie

le 2015/04/15
Cathédrale à Izmir

Cathédrale à Izmir

      Izmir possède un passé chrétien non négligeable. Grecs et levantins ont habité l’ancienne Smyrne et la ville possède un certain nombre d’églises très intéressantes à découvrir.

La plus extraordinaire est assurément celle dédiée à Saint-Polycarpe et construite en 1820 par le père Polycarpe de Smyrne. Cette église rattachée à la mission française porte le nom d’un disciple de Saint-Jean, devenu évêque et représentant des églises d’Asie Mineure. En 155, il fut martyrisé par les Romains à Smyrne dont il devient ensuite le Saint Patron. L’église de Saint-Polycarpe est un véritable livre d’histoire biblique par le biais de ses magnifiques fresques qui ornent murs et plafond de l’édifice. Ce lieu de culte est devenu aujourd’hui le siège de l’évêché de la ville.

Eglise Saint-Polycarpe à IzmirL’église Notre Dame du Rosaire située dans l’ancien quartier grec d’Alsancak est occupée par les dominicains. La présence de ces derniers à Smyrne remonte à 1718 où après être venus d’Azerbaican, ils ouvrirent à Izmir leur premier hospice pour aider les catholiques arméniens qui étaient venus s’installer là. L’église, quant à elle, a été construite en 1904 à la place d’une petite chapelle qui existait depuis 1857.

La cathédrale-basilique Saint-Jean est une des plus importantes constructions catholiques sur les terres turques en étant en fait le centre du seul métropolite catholique en Turquie.

De style néoclassique, elle fut construite en 1862 et 1874 grâce au don de 11 000 sikke en or offerts par le sultan Abdülaziz.

Durant environ 50 ans, elle a été utilisée comme lieu de culte par les soldats américains basés à Izmir pour le compte de l’OTAN. Monseigneur Ruggero Franceschini, archevêque latin catholique d’Izmir, a établi avec les Etats Unis un contrat de location afin de pouvoir disposer de l’église qui a bénéficié d’une restauration minutieuse et importante avant de réouvrir ses portes fin septembre 2013.

Juste en face de la cathédrale, dans la petite rue qui fait face à l’entrée, se trouve à quelques pas de là une petite église grecque orthodoxe. Sur le panneau contigu au portail se trouve l’inscription Felemenk protestan kilisesi, l’église ayant été utilisée par la communauté protestante hollandaise d’Izmir.

Depuis le 12 octobre 2014, l’église Aya Fotini se partage entre grecs et protestants.

 


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>



Turquie Web GuideL'agenda CulturelGalerie VidéoBlog


Switch to our mobile site