TurquieVision
Fouilltes de Sagalassos

Eskişehir, une ville anatolienne aux multiples trésors

le 2015/07/28
La rivière Porsuk qui traverse Eskişehir

La rivière Porsuk qui traverse Eskişehir

Situé à 315 kilomètres d’Istanbul à laquelle elle est reliée par le train à grande vitesse qui permet de s’y rendre en 2 h 30 de la gare de Pendik ou entre 4 et 5 h de bus selon les gares routières de la mégalopole, Eskişehir est une ville anatolienne qui dispose de nombreux atouts susceptibles de plaire aux touristes.

Ce seront d’abord les amateurs de verdure et d’environnement de qualité qui seront séduits dans cette cité de plus de 700 000 habitants où les parcs sont innombrables et permettent de disposer d’une fraîcheur relative même en plein été.

La rivière Porsuk qui traverse la ville a également fait l’objet d’un « habillage » qui peut s’avérer kitch pour certains mais agréables à l’oeil tant au niveau de la décoration des ponts où des statues de différentes tailles attirent le regard.

Des balades sont proposées en bateau-mouche ou en gondoles, rappelant ainsi Strasbourg pour certains et Venise pour d’autres.

Les pistes cyclables sont nombreuses à Eskişehir et il est aisé d’emprunter des bicyclettes sur la place située en plein centre-ville à côté de la Préfecture.

Une balade à vélo dans les rues d'Eskişehir

Une balade à vélo dans les rues d’Eskişehir

Cette cité, dont le nom peut être traduit par « ville ancienne» ou « vieille ville », sans doute en référence à son histoire remontant à 1000 ans, abrite également des bains très appréciés par les locaux et que vous pourrez tester lors de votre visite si le cœur vous en dit.

Les richesses d’Eskişehir ne s’arrêtent pas là, loin s’en faut. Nous découvrirons notamment dans les prochains billets le quartier d’Odun pazarı et ses magnifiques maisons traditionnelles ottomanes, le complexe de la mosquée Kurşunlu ainsi que l’écume de mer, une pierre spéciale de la région qui permet des réalisations artistiques de toute beauté.

Plusieurs musées, tel l’archéologique, ceux du verre, de l’écume ou de celui consacré à la caricature, tous situés dans le centre, méritent aussi d’être connus et nous irons ensemble à leur découverte.

En attendant, pourquoi ne pas goûter à quelques spécialités locales tel le çibörek, une entrée à base de viande hachée dans une pâte frite d’une extrême finesse et dégustée brûlante.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>



Turquie Web GuideL'agenda CulturelGalerie VidéoBlog


Switch to our mobile site