TurquieVision
Fouilltes de Sagalassos

Le musée de mosaïques de Haleplibahçe de Şanlıurfa, un régal pour les yeux

le 2018/12/16
Une des amazones, musée Haleplibahçe de Şanlıurfa

Une des amazones, musée Haleplibahçe de Şanlıurfa

Après avoir découvert le magnifique nouveau musée archéologique de la ville (http://blog.turquievision.com/2018/12/05/le-magnifique-musee-archeologique-de-sanliurfa/), la prochaine visite est pour le musée de mosaïques de Haleplibahçe situé à quelques dizaines de mètres à peine.

Haleplibahçe, lieu situé au nord du bassin aux carpes sacrées d’Urfa, était un quartier très important d’Édesse (ancien nom de la ville) aux Vème et Vième siècles de notre ère. Des fouilles entreprises par la Direction des musées d’Urfa entre 2007 et 2009 ont permis de mettre au jour un palais, un hammam et une villa géométrique.

Le musée, inauguré également en mai 2015, comme son voisin archéologique, présente les mosaïques in situ et constitue la plus grande structure de ce genre en Turquie, pas moins de 6 000 m2 et 82 mètres de diamètre.

Le musée de mosaiques Haleplibahçe de Şanlıurfa

Le musée de mosaiques Haleplibahçe de Şanlıurfa

Des scènes de guerre et de chasse, des animaux et des personnes mais aussi de nombreuses formes géométriques sont visibles. Les pierres de 4 mm² utilisées par les artistes ayant réalisé ces chefs d’oeuvre en la matière proviennent de l’Euphrate.

Le palais se compose de pièces disposées autour d’un grand hall de plan rectangulaire situé entre deux cours intérieures symétriques. Sur la mosaïque du couloir est représenté Achille à la bataille de Troie, quant à celle de la salle de repos, un serviteur noir tirant un zèbre.

Une des mosaïques les plus étonnantes porte sur les femmes guerrières amazones qui ont parcouru le pays il y a 3 000 ans, allant de la région égéenne à la mer Noire, puis en Anatolie. Ces représentations sont considérées comme les premiers exemples de reines amazoniennes guerrières montrées sur une mosaïque.

Une autre figure porte le nom de Ktisis, écrit en lettres grecques au-dessus du buste et qui signifie fondateur et protecteur d’une cité.

Le parcours mis en place permet d’admirer en toute quiétude et dans de bonnes conditions ces trésors inestimables.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>



Turquie Web GuideL'agenda CulturelGalerie VidéoBlog


Switch to our mobile site