TurquieVision
Fouilltes de Sagalassos

La fête du Ramadan – ou Fête du Sucre – à Istanbul

le 2016/08/11
windows-10-key
windows-10-iso
windows-10-product-key
windows-10-activation-key
windows-10-pro-key
windows-10-education-key
windows-10-enterprise-key
windows-10-home-key
windows-7-key-sale
windows-10-key
windows-7-key
office-2016-key
office-2013-key
office-2010-key
Bonbons et chocolats pour la fête du sucre à Istanbul

Bonbons et chocolats pour la fête du sucre à Istanbul

Le mois sacré du Ramadan s’est terminé hier pour les musulmans et ces derniers jours, notamment dans le quartier d’Eminönü autour du bazar égyptien à Istanbul, c’était l’effervescence.

En effet, tout le monde faisait ses emplettes pour les trois jours de la Fête du Ramadan appelée aussi “Şeker bayramı”, autrement dit la “Fête du Sucre” qui clôture ces 30 jours de jeûne.

Les stands et magasins qui d’habitude vendent plutôt du fromage, des olives et de la charcuterie locale avaient aménagé bien en évidence un coin réservé à la vente des bonbons traditionnellement offerts durant cette fête, tant aux enfants qu’aux adultes, tant chez les particuliers que chez les commerçants et restaurateurs, même à la sortie de certaines mosquées tel à Eyüp.

Les friandises se sont ainsi vendues avec frénésie et enthousiasme, tout comme le café. Il suffisait de passer devant le célèbre Kurukahveci Mehmet Efendi situé à la sortie nord du marché aux épices pour voir une file d’attente quasi perpétuelle de clients venus s’approvisionner.

File d'attente devant le marché de café le plus célèbre d'Istanbul

File d’attente devant le marché de café le plus célèbre d’Istanbul

Ce matin, le premier jour de festivités a commencé par la prière du matin à la mosquée appelée “Bayram namazı”, en l’occurrence la “prière de la fête.” Ensuite, il est de tradition que petits et grands vont rendre visite à leurs proches pour présenter leurs voeux.

Les enfants apprécient tout particulièrement cette fête qui reçoivent, outre bonbons et chocolats tant de la famille que des voisins, des vêtements, des cadeaux voire même un petit billet de banque.

Un peu comme la semaine pascale chez les chrétiens, les femmes ont passé du temps à nettoyer leur maison de fond en comble, à préparer cuisine et pâtisseries en quantités impressionnantes, vu le nombre d’invités qui vont défiler durant ces trois jours.

C’est ainsi l’occasion de grandes retrouvailles familiales et amicales, également synonymes de repas partagés mais également de visites de lieux sacrés, tel le mausolée du sultan Eyüp, porte-étendard de Mahomet situé dans la cour de la mosquée d’Eyüp et réouvert au public il y a quelques mois après de longs travaux de restauration.

Certains en profiteront pour monter au proche café Pierre Loti et admirer la vue sur la Corne d’Or en sirotant un thé ou un café, un des lieux de prédilection des autochtones assurément.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>



Turquie Web GuideL'agenda CulturelGalerie VidéoBlog


Switch to our mobile site